Autisme

Troubles du spectre de l’autisme

L’approche relationnelle utilisée par les clowns thérapeutiques permet d’intervenir de façon créative auprès des enfants, mais aussi de façon stratégique pour contribuer à leur développement. Concrètement,  l’artiste clown a un impact positif sur les capacités relationnelles d’un enfant présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) par les techniques qu’il utilise telles que l’imitation, les interventions en groupe et en individuel, les objets de transition, les marionnettes, le transfert de pouvoir, l’identification aux clowns et la musique.

(Photo: Nathalie Choquette) 

« Un des éléments qui rend spéciale l’intervention du clown thérapeutique est qu’il a un pied dans le monde de l’enfance et un pied dans le monde de l’adulte. De ce fait les enfants peuvent se sentir en confiance et en sécurité, comme avec les adultes de leur environnement. Mais ils peuvent aussi s’identifier à eux, comme s’ils étaient des enfants, et ainsi les utiliser comme modèles.

Ceci est très intéressant pour les enfants présentant un trouble du spectre de l'autisme (TSA), car bien souvent ils interagissent peu avec les autres enfants ou s’en méfient (car imprévisibles). Les enfants avec TSA vont plus souvent vouloir être avec les adultes et éviter les enfants. Grâce aux Drs Clowns, on peut les amener progressivement à s’intéresser à leurs « pairs » vu que le Dr Clown est en quelque sorte un pair.

Mais pour les enfants qui ont des comportements d’opposition, et de ce fait sont défensifs face à toutes demandes de l’adulte, le Dr clown permet de diminuer cette figure imposante de l’autorité, et peut les amener à être plus réceptifs face à certaines règles. »

- Gaïd Gaillard, Coordonnatrice – Programme Trampoline, Centre Gold)

 

« J'ai vu les yeux de plusieurs enfants s'émerveiller à la vue des Drs Clowns. J'ai vu des enfants avoir envie de communiquer avec d'autres enfants alors qu'on ne voyait pas ça. J'ai vu des dynamiques différentes s'installer dans certains groupes qui ont permis aux élèves de progresser et de vivre des moments magiques. »

 - Valérie Gauthier, directrice adjointe de l’école primaire Cœur Vaillant Campanile, à Québec (classes TSA)

 

Consultez le rapport du projet-pilote